28 juillet 2013

Cinquante nuances de Grey, un succès à nuancer!

Après avoir beaucoup entendu parlé de ce best-seller américain débarquant en France et défrayant la chronique en redorant le blason de la littérature érotique et après avoir vu que Francois Busnel ouvrait la porte de sa Grande librairie à E.L james, je me suis dit que je devais me faire mon propre avis sur cette trilogie, sur fond d'initiation S.M. parait-il.

C'est donc avec curiosité, et en essayant d'oublier mes a priori, que j'ai lu le premier tome de Cinquante nuances de Grey.

grey

Après avoir lu un certain nombre de livres de la fameuse chick-list (littérature pour poulettes) et grande adepte des "films de nanas" (ça vous le saviez déjà), le roman d'E.L James ne dépareille que par un langage plus cru et des scènes plus hot que le missionnaire "à la papa". L'histoire de base reste celle d'une jeune femme de 21 ans, séduisante et brillante, se destinant à une carrière qui fait rêver (dans l'édition) qui tombe sous le charme d'un beau mâle, milliardaire de surcroit, et portant une part d'ombre, le fameux "secret" dont on nous rebât les oreilles dès les premières lignes (ce qui a failli me faire refermer le livre à peine commencé). En somme, une histoire d'amour et de sexe, poussée à l'extrême entre une héroïne vierge, et un amant adepte des rapports sado-masochistes. Vous devinerez aisément le rapport dominant-soumise...

Contrairement à ce qu'on avait pu m'en dire, je trouve qu'on rentre assez vite dans le "vif du sujet", en comparaison à un Twilight dont il a fallu quatre tomes pour des étreintes physiques. Les scènes de sexe sont émoustillantes pour un public averti, meme si certains détails m'ont paru assez limites (et je ne parle pas de SM). Le SM d'ailleurs est un grand mot, dans le premier tome en tout cas. Hormis le décorum et autres accessoires, les modalités très explicites du fameux contrat, on en reste à un panpan cul-cul de la vilaine fille. Oedipe (ou Electre) n'est pas loin...

S'il n'y avait eu que moi, je m'en serais surement arrêté là, mais il se trouve qu'on m'a offert le second tome et je ne peux pas me résoudre à abandonner un livre sur une étagère (même si beaucoup attendent leur tour). Je risque donc de poursuivre mon exploration de la lecture érotique, qui plus est avec d'autres titres, histoire de pouvoir comparer. Il faut avouer que ce genre de lecture à des effets secondaires indéniables...

Posté par Plume_d_ange à 11:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Cinquante nuances de Grey, un succès à nuancer!

    En voilà une bonne excuse pour lire le tome 2 ! ^^

    Posté par Top'in, 30 juillet 2013 à 15:10 | | Répondre
Nouveau commentaire